Les idées reçues à propos du voyage en avion

L’avion est le moyen de transport le plus mystérieux de tous : le vol pour un humain est contre-nature, il ouvre donc la possibilité à tous les fantasmes et autres idées reçues. Nous vous avons compilé quelques idées préconçues à propos du voyage en avion, et vous expliquons ce qui est vrai et ce qui est faux.

Si un réacteur s’arrête, l’avion tombe

Si une panne de moteur dans un avion est bien plus sérieuse que dans une voiture, l’avion ne va pas se mettre à tomber à pic si jamais l’un de ses moteurs de coupe. La chose s’est déjà produite à ne nombreuses reprises, les avions sont conçus pour voler avec un seul réacteur alors qu’ils en comptent pour la majorité deux ou quatre. De plus, même en cas d’avarie sur l’intégralité des réacteurs, l’avion ne tomberait pas comme une masse, mais continuerai de planer pour un atterrissage, d’urgence certes, mais relativement doux.

L’utilisation d’appareils électriques est dangereuse à bord

Si l’utilisation d’appareils électriques tels que les téléphones ou les consoles de jeux ont été interdits à bord des avions il y a quelques années, leur usage est aujourd’hui seulement limité au périodes entre le décollage et l’atterrissage. La raison est simple : les ondes produites par ces appareils peuvent entrer en conflit avec les ondes utilisées pour les appareils de communication de l’avion. Cependant, le seul risque qui existe à ce jour est que les pilotes n’arrivent pas à communiquer temporairement avec les contrôleurs aériens.

L’avion est le moyen de transport le plus cher

Avec l’arrivée des compagnies low-cost, les tarifs des vols en avion ont considérablement baissé. Comparé au train par exemple, l’avion n’est pas toujours plus cher, et parfois bien moins, si vous profitez des nombreuses promotions qu’offrent les compagnies.

Les masques à oxygène sont là uniquement pour rassurer

Contrairement à ce qui a été dit dans le film Fight Club, les masques à oxygène ne servent pas à vous rendre stone, vous détendre ou vous calmer en cas d’accident. Ils servent en cas de dépressurisation de la cabine, afin de laisser aux passagers le temps de retrouver une pressurisation normale, ce qui prend une quinzaine de minutes. L’effet est donc le même que les paliers de décompression lorsque vous faites de la plongée sous-marine.

Les avions larguent le contenu des toilettes en plein vol

On a tous entendu au moins une fois une histoire d’une personne qui avait pris en pleine tête le contenu d’une chasse d’au larguée par un avion. Heureusement, ces histoires sont des légendes urbaines, les toilettes des avions sont évacuées à l’arrivée par le personnel de la compagnie. Vous pouvez bronzer tranquille, même si un avion survole votre transat.

Il est possible de rester coincé sur les toilettes de l’avion

Dépression, vide d’air ou autre, certaines personnes pourraient essayer de vous persuader qu’on peut rester coincé sur la cuvette des toilettes. Le risque est le même que sur vos toilettes chez vous, c’est à dire nul. Sauf si vous essayez de tirer la chasse en étant assis dessus, mais nous doutons que vous vous amusiez à cela.

Si on ouvre la porte de l’avion en vol, on peut mourir

Sur le principe, ce n’est pas faux, si vous arrivez à ouvrir la porte d’un avion en plein vol, vous risquez d’être aspiré à l’extérieur. Cependant, pour ouvrir la porte d’un avion en plein vol, il vous faudrait une force surhumaine, ou tourner dans un film catastrophe, au choix.

L’alcool fait plus d’effet dans un avion

L’alcool monte à la tête, mais l’altitude n’a aucun effet sur votre état d’ébriété. Boire en avion et boire au sol vous feront exactement la même chose. Cependant, en altitude, on peut avoir l’impression de flotter, puisque l’oxygène est moins présent. Cumulé aux effets de l’alcool, c’est certain que vous ne resterez pas de marbre. Cependant, si vous êtes ivre, c’est simplement que vous avez trop bu.

Les turbulences causent des accidents d’avion

Les turbulences ou trous d’air sont un phénomène totalement normal. Bien que désagréable, surtout si vous avez peur en avion, leur effet est le même qu’une vague sur l’océan. L’avion glisse et descend, jusqu’à reprendre son vol comme avant. Si on vous demande d’attacher vos ceintures lors de turbulences, c’est pour limiter le risque de vous blesser.

Les vols en avion low-cost sont plus risqués

Les compagnies low-cost ne rognent pas sur la qualité des avions, ni même sur leur entretien. Leur secret se trouve ailleurs : les avions restent moins longtemps au sol. En effet, un avion au sol coûte énormément d’argent à la compagnie, ils ont donc décidé de limiter les heures au sol afin de baisser les prix. D’autres services compris dans les prix des compagnies traditionnelles sont également payants lors des vols low-cost. Les normes de sécurité et les contrôles sont strictement les mêmes pour toutes les compagnes.

Il y a un compartiment à cadavre dans les avions

Cette idée reçue vient d’une décision de la compagnies Singapore Airlines, qui a équipé certains de ses appareils, des Airbus A340-500, de tels compartiments. Après avoir vu que ces compartiments n’étaient pas indispensables, ils ont été abandonnés depuis. Si l’un des passagers décède, la procédure habituelle est de le mettre à l’écart des autres passagers, et de poser l’avion à l’aéroport le plus proche.

A chaque vol en avion, vous aurez un repas

C’est malheureusement faux. Les vols longue durée des compagnies traditionnelle sont normalement agrémentés d’un repas, mais pour les vols plus courts, vous n’aurez qu’une petite collation à grignoter. Si vous empruntez une compagnie low-cost par contre, vous devrez certainement payer votre repas.

La trace de fumée blanche derrière un avion vient des échappements

Les trainées blanches dans le ciel ne sont pas produites par des gaz d’échappement des réacteurs. Pas plus d’ailleurs que ce ne sont des chemtrail ou autre produits chimiques répandus volontairement par les gouvernements. Il s’agit simplement de condensation, il s’agit donc de vapeur d’eau, totalement inoffensive.

En cas de crash de l’avion, aucun survivant

Contrairement aux idées reçues, les chances de survie en cas d’accident dans un avion de ligne sont relativement élevées : une statistique relève qu’entre 1983 et 2000, 95% des passagers victimes d’accident d’avion aux Etats-Unis s’en sont sortis.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*